Archives

mcg

Le MCG veut diminuer la police !

Avec sa liste de 99 candidats, la chancellerie est obligée de diminuer la police…

…de caractères utilisée pour les listes électorales de tous les partis. (article TdG du jour)

S’agit-il d’une stratégie délibérée ?Police

En tout cas, les nouveaux partis, avec des listes de 17 ou 25 candidats vont trouver la pilule amère.
Grâce à ce coup de force au nom de l’égalité de traitement, ils vont en effet apparaître comme des groupuscules: une grande feuille blanche avec quelques noms qui se courent après, ca ne fait pas très sérieux!

C’est stratégiquement bien joué. En effet, les nouveaux partis attirent souvent les voix des mécontents du système, de ceux qui ne se reconnaissent pas dans les institutions en place, bref, de l’électorat qui constitue la base du MCG.

Alors, ce mouvement qui compte aujourd’hui 16 élus espère-t-il en placer 99, ou cherche-t-il, en remplissant sa liste à ras-bord, à paraître plus important qu’il ne l’est? Peut-être veut-t-il tout simplement rendre plus difficile les opérations d’ajout ou de latoisage sur ses listes ?

Quel que soit leur objectif, louons tout de même leur modération: par attachement à la démocratie et au pluripartisme, il reste tout de même UNE place pour UN opposant…

Faut-il craindre les visées hégémonistes du MCG ?

Je vous laisserai former votre propre opinion, moi j’ai ma réponse:

Si le ridicule ne tue pas
et si tout ce qui ne tue pas rend plus fort,
alors le MCG doit être quasi invincible…

 

 

La démocratie menacée par les concierges d´école, mais que fait la police ?

L´avocat MCG Mauro Poggia se lance dans un juste combat pour le respect de la démocratie et des droits politiques.

En effet il s´est passé quelque chose de scandaleux : dans deux communes ce sont des concierges d´école, probablement des frontaliers d´ailleurs, qui ont été chercher les urnes.

Ca fait froid dans le dos !

Imaginons un instant le scénario suivant :

  1. Si les deux bureaux de votes concernées étaient ceux de Carouge et d´Onex (les deux bureaux ou il y a eu le plus grand nombre de votes rentrés, respectivement 4´210 et 4´053)
  2. Si TOUS les électeurs de ces deux communes avaient comme un seul homme voté Stauffer à l´exclusion de tout autre candidat
  3. Si les deux affreux concierges à la solde du non moins affreux PLR avaient échangé les urnes contre d´autres, savamment préparées en faveur de Pierre Maudet mais laissant quand même quelques votes pour ses concurrents histoire de ne pas attirer l´attention…

Si tout cela était arrivé, les mathématiques seraient sans appel : les 5´535 voix qui dans ces deux communes sont allées à d´autres candidats reviendraient à M. Stauffer !

Euh…attends, mais c´est pas assez ! Il reste toujours 7’019 voix d´écart en faveur de M. Maudet…

Oui mais c´est sans compter tous les autres affreux concierges (une corporation totalement noyautée par le PLR comme chacun le sait) qui ne se sont pas fait choper !

Heureusement qu´il y a le MCG pour dénoncer les dérives mafieuses qui entachent nos élections !

Fr. 2500.- de revenu garanti à vie ! Encore un truc de la loterie romande ?

Pas du tout ! Il s´agit d´une initiative.
Une initiative qui comporte même une touche libérale, et un peu MCG aussi…

Imaginez…chaque résident touche 2’500.- par mois, qu´il travaille ou non.

  • Le salaire de chacun est diminué d’autant, donc pour ceux qui travaillent, l´opération est nulle.
  • Les entreprises deviennent plus compétitives : leurs impôts augmentent pour financer la mesure mais pas de 2’500.- par travailleur, puisqu´il y a moins de nécessiteux que de gens qui parviennent à gagner leur vie. Elles économisent donc des frais.
  • Le chômage, l´AVS, l´hospice général n´ont plus lieu d´être, la bureaucratie sociale disparaît puisque les besoins minimaux sont assurés pour chacun.
  • Notre pays devient moins attractif pour les frontaliers car on diminue également leur salaire de Fr. 2’500.- : on ne va tout de même pas les payer mieux que nos résidents !

Résumons: Amélioration de la compétitivité des entreprises, simplification des procédures d´aide sociale, diminution de la bureaucratie, anti-frontaliers.

Ces arguments devraient séduire la droite, depuis son centre jusqu´aux extrêmes !

Et pourtant…
Et pourtant je n´y crois pas.

D´abord il y a mon coté cynique : le système ne fonctionne que si chacun continue comme avant, si les gens qui travaillent continuent à travailler.
Et là j´ai un petit doute : les suisses sont un peuple responsable et raisonnable, mais qu´on ne vienne pas me dire que certaines personnes ne seront pas tentées par l´oisiveté : quid de l´épouse qui travaille à mi-temps pour arrondir ses fins de mois ? Si elle gagne aux alentours de Fr. 2’500.-, continuera-t-elle à travailler pour une misère ? Et celle qui gagne moins ? Ira-t-elle travailler gratuitement ?

En outre j´ai un problème éthique : Le travail est le fondement de notre société, à la base chacun est responsable de subvenir à ses besoins.

Est-il réellement désirable de créer une classe d´assistés, de gens qui estiment que leur subsistance aux dépens d´autrui est un DROIT ?

Je pourrais encore parler des jeunes qui entrent dans la vie active, des nombreux fonctionnaires de l’aide sociale qui se retrouveront sans emploi…

Non, en fait cette initiative n´est pas libérale, elle n´est même pas vraiment de gauche et la seule question qui me vient réellement à l´esprit est celle-ci :

 Les auteurs sont ils stupides ou simplement d´une sidérante naïveté ?

Le MCG sort du bois !

Dans le registre :  « Comment créer la polémique où il n´y en avait pas », Eric Stauffer le leader du MCG nous administre une magistrale démonstration de la puissance des raisonnements circulaires.

Lorsque  Mme Calmy Rey dit qu´il faut combattre les « xénophobes anti-frontaliers » elle insulte les citoyens genevois, déclare M. Stauffer dans son dernier communiqué de presse.

« S´exprimant ainsi, elle insultait directement le MCG » affirme-t-il également un peu plus bas.

Si je comprends bien le raisonnement de M. Stauffer, le MCG et ses électeurs seraient  donc des « xénophobes anti-frontaliers », puisque l´affirmation de la conseillère fédérale les insulte.

Si j´étais à sa place je ne qualifierai pas ainsi mes électeurs et mon parti, mais soit, M. Stauffer les connaît sûrement mieux que moi…

Sans doute pour se tirer du mauvais pas dans lequel il s´est fourré, M. Stauffer tente ensuite de démontrer que :

« le MCG ne peut être xénophobe puisqu´il n´exprime aucune haine envers personne et est accueillant envers chacun ».

Voilà une déclaration d´hospitalité universelle qui vaudrait son pesant d´or si deux lignes plus loin on ne lisait pas :

« Plus fondamentalement, les frontaliers en soi  ne nous dérangent pas, c´est l´excès d´euro-frontaliers  venus de très loin qui pose un problème réel »

Je suppose que ce discours alambiqué s´adresse à ses propres troupes, car je ne vois pas qui d´autre il pourrait convaincre, mais je reste perplexe : 17% des citoyens Genevois ont voté MCG, comme se plaît à le rappeler M. Stauffer, mais je n´arrive tout simplement pas à croire qu´une frange aussi importante de la population soit frappée d´amnésie au point d´oublier d´une phrase à l´autre ce qu´elle vient de lire, ce qui est pourtant la seule manière de pouvoir supporter ce fatras de déclarations contradictoires.

J´aimerais pour ma part adresser ici un message à ces 17% :

Electeurs du MCG, contrairement à ce qu´affirme M. Stauffer,  je ne crois pas que vous soyez tous des « xénophobes anti-frontaliers » et j´espère que vous vous rendez compte que vous méritez mieux qu´un leader qui n´hésite pas à vous insulter pour alimenter les petites polémiques qui le font vivre.