Archives

présidence

Présidence du PLR: Zweifel, sans aucun doute!

Ce jeudi, le PLR renouvelle sa présidence.

Si les quatre dernières années ont été essentiellement consacrées à la fusion, elle est aujourd’hui une réalité. Même si quelques anciens Libs ou Radis « canal historique » gardent des sensibilités différentes, la brochette de nouveaux élus sous la bannière PLR nous garantit que les clivages importants appartiennent au passé. Il n’y a plus guère que quelques journalistes en mal de copie qui cherchent à mettre en avant ces différences alors que pour nous, elles constituent une richesse.

Aujourd’hui, le défi consiste à capitaliser sur notre succès aux municipales. L’érosion des voix a été stoppée. A nous de prouver aux électeurs que pour la défense de l’économie et donc de notre prospérité, le PLR est le seul choix rationnel.

A nous aussi de casser l’image PLR = parti des banques et des multinationales et de rappeler que l’économie, en Suisse, c’est les PME.

Alors, ca sert à quoi un président?

  • Le président a un rôle de coordination: c’est lui qui doit être le ciment qui relie les élus (nationaux, cantonaux, communaux) et la base des militants et électeurs. C’est lui qui est le garant de la ligne générale du parti, de nos valeurs de base.
  • Le président, c’est aussi l’image d’un parti. C’est lui que l’on interviewe, c’est lui qui détermine la forme que prendra notre communication.

Le cahier des charges est donc simple:

Aujourd’hui, le PLR a besoin de quelqu’un avec des idées et surtout une ligne claire. Quelqu’un qui n’aura pas peur de faire une politique de droite, sans pour autant négliger notre volet humaniste. Quelqu’un qui connait les communes genevoises et leurs spécificités, mais parallèlement aussi le fonctionnement du Grand Conseil. Quelqu’un qui soit prêt à mouiller sa chemise pour le parti et pour ses membres. Quelqu’un qui sera rassembleur.

C’est à ce propos que j’aimerais vous parler de mon ami et voisin de banc depuis 2013 au Grand-Conseil, Yvan Zweifel, candidat à la présidence:zweifel

Tombé dans la marmite politique quand il était tout petit, il a été élu à 23 ans au Conseil municipal de la ville d’Onex et réélu à chaque fois.

Expert-comptable de formation, ses connaissances en matière de gestion financière et de fiscalité sont un avantage indéniable pour le groupe des députés et pour le parti.

Mais c’est aussi le sens de la répartie aiguisé et son style oratoire toujours doté d’une pointe d’humour ravageuse qui font de ce champion du monde francophone d’improvisation théâtrale un député écouté au parlement.

Avec sa connaissance des communes, des enjeux cantonaux et son dynamisme, Yvan Zweifel est l’homme qu’il nous faut, l’homme que j’aimerais voir nous représenter.