Archives

Humour

Défendez l’emploi local: votez socialiste!

Le cerveau reste en Suisse, la sueur est sous-traitée en Chine…

Pourtant, lorsqu’il s’agit de lancer, au Parlement Genevois, de grandiloquentes résolutions demandant au Conseil Fédéral d’intervenir auprès des autorités chinoises pour qu’elles améliorent les conditions de travail des ouvriers chinois, c’est toujours du parti à la rose qu’elles émanent.

En bref: faites ce que je dis, pas ce que je fais!

Article du Matin du 08.02.2013

Article du Matin du 08.02.2013

La démocratie menacée par les concierges d´école, mais que fait la police ?

L´avocat MCG Mauro Poggia se lance dans un juste combat pour le respect de la démocratie et des droits politiques.

En effet il s´est passé quelque chose de scandaleux : dans deux communes ce sont des concierges d´école, probablement des frontaliers d´ailleurs, qui ont été chercher les urnes.

Ca fait froid dans le dos !

Imaginons un instant le scénario suivant :

  1. Si les deux bureaux de votes concernées étaient ceux de Carouge et d´Onex (les deux bureaux ou il y a eu le plus grand nombre de votes rentrés, respectivement 4´210 et 4´053)
  2. Si TOUS les électeurs de ces deux communes avaient comme un seul homme voté Stauffer à l´exclusion de tout autre candidat
  3. Si les deux affreux concierges à la solde du non moins affreux PLR avaient échangé les urnes contre d´autres, savamment préparées en faveur de Pierre Maudet mais laissant quand même quelques votes pour ses concurrents histoire de ne pas attirer l´attention…

Si tout cela était arrivé, les mathématiques seraient sans appel : les 5´535 voix qui dans ces deux communes sont allées à d´autres candidats reviendraient à M. Stauffer !

Euh…attends, mais c´est pas assez ! Il reste toujours 7’019 voix d´écart en faveur de M. Maudet…

Oui mais c´est sans compter tous les autres affreux concierges (une corporation totalement noyautée par le PLR comme chacun le sait) qui ne se sont pas fait choper !

Heureusement qu´il y a le MCG pour dénoncer les dérives mafieuses qui entachent nos élections !

Pour une république bananière…

Stauffer : pile ou fesse ?

Vous en avez marre des élus qui se battent dans les bars ?

Votez Eric Stauffer, un candidat sérieux !

Eric Stauffer côté fesse

(photo publiée par M. Stauffer sur sa page facebook)

Lui il n´use de violence qu´à la buvette du parlement, ou alors en plénière du Grand Conseil !
(voir «Score: 2-98, avantage buvette ! » et « Le verre d´eau qui fait déborder le parlement »)

Au-delà du gag de cette photo de mauvais goût, que l´on peut imputer au sens de l´humour du candidat, il y a une réalité plus gênante :

La campagne de M. Stauffer est basée sur un mensonge éhonté!

En effet, cette campagne, entièrement basée sur la sécurité (voir article dans Le Temps), part du principe que M. Stauffer pourrait reprendre ce département de la sécurité en cas d´élection. Or il n´en est rien !

Isabel Rochat, conseillère d´état en charge du département sécurité police et environnement n´a pas l´intention de le quitter et la loi ne prévoit aucune procédure qui permettrait de la forcer à le faire. Par ailleurs on voit mal le Conseil d´Etat chambouler toute son organisation juste parce qu´il y a un nouvel élu !

Non, le département qui est en jeu, c´est celui des constructions ou éventuellement le département solidarité et emploi si le Conseil d´Etat décidait de laisser M. Longchamp garder le DCTI.

Quelles sont les propositions de M. Stauffer pour résoudre la crise du logement ?
La construction de « containers-cellules » à l´aéroport ?

Comment propose-t-il de résoudre le problème des communes qui refusent le plan directeur cantonal ?
Par la « tolérance zéro » ?

Electeurs, si vous devez voter Stauffer, faites-le, mais faites-le pour les bonnes raisons.

Ne votez pas Stauffer parce qu´il vous promet monts et merveilles dans le domaine de la sécurité, un domaine où il n´a pas l´ombre d´une chance de pouvoir les tenir…

Ne jouez pas les constructions et le logement ou l´emploi et la solidarité à pile ou face !

Tous à la manif de la Fédération des Entreprises du bâtiment !!!

A l´attention des membres et amis de la FEB,

 

Tous à la manif de la Fédération des Entreprises du bâtiment !!!


Sous l´impulsion de Babriel Garillier, notre secrétaire général, nous organisons aujourd’hui à 12h à la gare des Eaux-Vives une opération « coup de poing » sous forme de manifestation patronale avec banderoles et mégaphone pour protester contre l’adjudication par le DCTI des travaux du CEVA à une entreprise lybienne…sans la moindre mise en soumission et au mépris de toutes les règles régissant les marchés publics !
(
cliquez pour voir l´article TdG sur le sujet)

 

Nous comptons sur vous pour venir nombreux pour soutenir cette action de défense des entreprises genevoises.

 

Pour le comité d´organisation

 

Daniel Zaugg

Recherche directeur opérationnel qualifié…

Imaginons un instant la situation suivante: administrateur d´une grosse entreprise, vous recherchez un nouveau directeur opérationnel pour remplacer un collaborateur sur le départ.

Le poste à repourvoir demande des qualités managériales importantes.

Les candidats devront être à même de:

  • Gérer tous les aspects financiers du service et respecter ses budgets
  • Gérer les ressources humaines d´un service de plusieurs centaines de personnes
  • Faire avancer parallèlement de nombreux dossiers complexes
  • Avoir des idées et être capables de les mettre en application

Comme on le voit le poste nécessite une solide expérience.

Se présente une première candidate, Madame K., dont le CV est le suivant:

  • Etudes en théologie
  • Plusieurs petits boulots

Loisirs : aime la cueillette de champignons

Lorsque vous l´interrogez sur ses idées, elle vous explique qu´elle a bien analysé les problèmes de votre société et qu´elle a tout compris:

Votre entreprise est bien trop grande et il est urgent d´en limiter la croissance…

Vous vous faites rapidement une opinion et vous préparez au prochain entretien.

***

A ce moment là éclatent des cris dans l´antichambre de votre bureau et vous allez voir ce qui se passe:

Le candidat suivant est en train de faire un esclandre car votre secrétaire a servi un rafraichissement à votre plus important client et a oublié de lui en proposer un…vous calmez le jeu et faites entrer Monsieur S.

Il entre dans votre bureau et s´installe dans votre fauteuil, vous laissant la chaise pour les invités et vous constatez avec une certaine crainte qu´il se balade armé. Après vous avoir expliqué qu´il ne sort jamais sans son flingue vu qu´il est menacé par des groupes mafieux étrangers, il vous explique son parcours:

  • A été administrateur dans 3 sociétés qui ont toutes fait faillite
  • A été victime d´une malencontreuse erreur judiciaire qui lui a valu, à tort, la détention préventive
  • A encore quelques dettes impayées

Loisirs : Aime faire parler de lui dans les médias et rouler en moto (il s´est fait retirer le permis de conduire mais cela n´a pas grande importance, il a, paraît-il, un très bon avocat)

Selon lui la solution aux problèmes de votre entreprises est évidente et il vous propose de tout  réorganiser en 45 jours :

Le problème de base est selon lui le mobbing de vos employés par leurs chefs frontaliers, il suffit donc de les licencier pour remettre de l´ordre.

***

Après avoir éconduit le malotru, qui vous menace illico de vous trainer en justice si vous ne l´engagez pas, vous accueillez la candidate suivante, Madame P., qui vous adresse un grand sourire et vous présente son CV:

  • formation d´hygiéniste dentaire
  • licence en sciences politiques
  • directrice du service social de la ville

Plus étoffé que les deux premiers, vous dites-vous, elle doit même savoir ce qu´est une fiche de paye…

Et oui elle sait ! Et elle aborde immédiatement le vif du sujet: vos employés sont démotivés parce que trop mal payés! Elle propose d´introduire des mesures de soutien aux moins favorisés en  réduisant le salaire des cadres et en le redistribuant aux travailleurs.

Vous lui expliquez qu´il est très difficile de réduire les salaires.

« Pas de problème ! Il suffit dans ce cas de simplement augmenter les bas salaires. » « Et pour le financement ? » lui demandez-vous. « Yaka augmenter les prix facturés aux clients! » « Et si on les perd? » « Ce n´est pas si grave, on réduira la taille de la société. »

D´ailleurs elle est assez copine avec la première candidate et vous propose de les engager les deux car la parité n´est pas bien respectée dans votre conseil d´état…pardon, dans votre conseil d´administration.

***

Quel candidat choisiriez-vous ?